Toutes nos productions

La ferme du Lycée Agricole, une exploitation de polyculture élevage typique de la Normandie, au service de la pédagogie et du territoire.

 




La production laitière

L’exploitation détient à ce jour 60 vaches laitières 100% de race Normande pour une production de 410 000 l de lait (480 000 l en 2020) : 95% de la production est vendue à Lactalis et 5% en direct (cantines et particuliers).

Toutes les génisses de renouvellement sont élevées sur l’exploitation: les veaux mâles sont vendus à 15 jours sauf 4 qui sont conservés pour l’élevage de bœufs. Les vaches de réformes sont valorisées en Filière Qualité Race Normande. Tous les ans, 3 à 4 animaux (bœufs ou génisses) sont engraissés et commercialisés en direct sous forme de caissettes de viande.

La ferme vise la plus grande autonomie fourragère possible : 38 ha de prairie permanente, 18 ha de maïs ensilage, 10 ha de méteil, 4 ha de prairies temporaires à base de légumineuses. Le pâturage est optimisé (paddocks) et les céréales sont utilisées pour l’alimentation des animaux grâce à une fabrique d’aliment montée en 2018.

L’exploitation cherche aussi à améliorer le bien-être des animaux et à réduire l’usage des antibiotiques.

De nombreux Travaux Pratiques s’y déroulent : manipulation des animaux, soins, pesées, traite, dressage… L’analyse des données techniques et économiques fait l’objet de nombreux Travaux Dirigés (étude de la marge brute, bilan de reproduction, de production…).

 

La production cidricole

L’exploitation dispose de 7 ha de vergers (pommiers et quelques poiriers) conduits en Agriculture Biologique depuis 2007.

Entre 30 et 60 tonnes de pommes à cidre sont récoltées et transformées sur place. Les produits cidricoles (cidre, jus de pommes, apéritif, eau de vie, vinaigre…) sont vendus au détail à la ferme ou via des revendeurs locaux : points de vente directe, supermarchés, restaurateurs, biocoops, épiceries…

L’atelier cidricole propose également à des producteurs ou des particuliers de venir pasteuriser leur jus de pommes à la ferme. Un moyen intéressant de valoriser des pommiers dans nos jardins ou nos prairies.

La cidrerie est également un lieu important pour les élèves. De nombreuses activités sont régulièrement proposées sur leurs temps libres : étiquetage, mise en bouteille, mise en cartons. Tout ceci dans la joie et la bonne humeur accompagné souvent d’un petit verre de jus de pommes.

Le verger est aussi un terrain de jeu intéressant. De nombreux suivis autour de la biodiversité sont réalisés : pollinisateurs sauvages, carabes, nids à insectes, club ornithologique avec bagage régulier des oiseaux présents. C’est également un lieu de promenade agréable pendant le temps libre des apprenants.

 

Les cultures

Les cultures mises en place sur l’exploitation sont :

  • Les cultures céréalières (25ha) : blé, orge, avoine
  • Les cultures fourragères (65ha) : mais ensilage, méteil riches en céréales ou en protéagineux, légumineuses, prairies permanentes et temporaires

Cet atelier est très intéressant pédagogiquement car il permet aux apprenants d’observer des cultures très présentes dans la plaine de Sées. Les travaux actuels portent sur la réduction des IFT (Indices de Fréquence de Traitement), l’allongement des rotations et le passage aux techniques de semis simplifié.

La récente mise en place de la fabrique d’aliment conduira dès la rentrée 2019 à la mise en place de céréales associées à des protéagineux qui seront récoltés en grain, exemple : triticale/féverole ou encore orge de printemps/pois protéagineux.

 

Le conservatoire des volailles

L’atelier volailles est original : c’est un conservatoire de races normandes. On y retrouve des poules de race Le Merlerault, Gournay ou encore Coucou de France. Les œufs mis à couver afin d’élever les jeunes volailles. Ces dernières sont vendues à 8 semaines en fin de printemps ou adultes à l’automne, afin de préserver, promouvoir et diffuser ces races auprès du grand public. 

 

L'apiculture

Dans le cadre d’un club encadré par un enseignant le mercredi après-midi, les apprenants ont la possibilité de découvrir et pratiquer l’apiculture. L’exploitation héberge entre 8 et 12 ruches selon les années. Du miel de printemps et du miel d’été sont récoltés et vendus en direct. Les apprenantsles plus assidus peuvent emmener avec eux un essaim pour démarrer une activité d’apiculteur amateur.

fermer x